You are here

Population et développement dans les petits États insulaires en développement

French
(2015 - 2018)
Chair 
Alessio Cangiano (University of the South Pacific)
Membership 
Adrian Hayes (Australian National University)
Raya Muttarak (Wittgenstein Centre (IIASA, VID/ÖAW, WU), Vienna Institute of Demography/Austrian Academy of Sciences)
Keith Nurse (University Of The West Indies)
Sela Panapasa (University of Michigan)
Council Liaison 
Anastasia Gage (Tulane University)
IUSSP Secretariat 
Paul Monet (International Union for the Scientific Study of Population (IUSSP))
Terms of Reference: 

Sur 232 pays répertoriés par les Nations Unies, 54 sont de petits États insulaires en développement (PEID). Les caractéristiques économiques et environnementales des petits Etats insulaires – tels que des ressources limitées, une gamme d'activités économiques réduite, un coût élevé par habitant de l'infrastructure et des prestations de services, un éloignement des principaux marchés et une vulnérabilité aux chocs économiques, aux bouleversements politiques et aux risques environnementaux – sont souvent associées à des défis démographiques et développementaux communs. Une forte croissance démographique, une densité et une urbanisation rapide et concentrée ont entrainé un épuisement prématuré des ressources naturelles et une dégradation des sols et façonné des conditions de vie en milieu urbain à risque. Les progrès dans la réduction de la mortalité ont été entravés par la forte prévalence de maladies non transmissibles. Dans certaines régions du Pacifique et des Caraïbes, on constate des transitions de la fécondité ralenties ou arrêtées, une mortalité maternelle élevée, une forte prévalence de certaines infections sexuellement transmissibles, et un manque de hiérarchisation des programmes de planification familiale, qui ont sapé la mise en œuvre du Programme d'action de la Conférence internationale sur la population et le developpement (CIPD) et l’agenda des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). La forte émigration, qui touche en particulier les plus qualifiés, a produit des marchés du travail marqués par une pénurie des compétences stratégiques et engendré des diasporas qui sont parfois plus grandes que les populations d’origine.

 

L’objectif de ce comité est de produire une masse critique de recherche comparative concernant la démographie et le développement dans les petits États insulaires en développement. Les PEID sont comme des laboratoires pour la recherche scientifique et offrent des opportunités de mieux comprendre les liens entre population et environnement, les déterminants et les tendances de la fécondité et des transitions épidémiologiques, ainsi que les processus de transition de l'émigration classique à des formes multidirectionnelles et variées de mobilité. Alors que le programme de développement international aborde une nouvelle étape, ce comité cherchera également à produire des analyses pertinentes sur les conséquences des problèmes de population pour les Objectifs de développement durable de l’après-2015.

Donate