Vous êtes ici

Histoire de l'UIESP

 

L'Union a été officiellement fondée en 1928, lors d'une réunion à Paris, qui a suivi la Conférence internationale sur la population tenue à Genève au cours de l'année précédente (29 août - 3 septembre 1927). Il s'agissait de la première Conférence mondiale de la population, organisée par Margaret Sanger - qui insistait sur le caractère crucial des problèmes de population et de leur influence sur les situations sociales, économiques et politiques. À la fin des réunions scientifiques de la conférence, il y eut une réunion du Comité exécutif qui décida que (i) « une organisation internationale permanente devrait être mise en place pour examiner dans un esprit purement scientifique les questions de population et (ii) un comité provisoire soit choisi et chargé de mettre en place une telle organisation ».

 

L'Assemblée constitutive de l'Union internationale pour l'étude scientifique des problèmes de population (le nom de notre association avant sa reconstitution en 1947) s'est tenue au Musée social à Paris du 4 au 6 juillet 1928. Elle se composait de 35 membres de 12 nationalités différentes. Elle donna lieu à l'élection de son premier président, Raymond Pearl. Il a été décidé de créer des comités nationaux et, à l'Assemblée générale de 1931, 14 comités nationaux avaient été créés et étaient en fonctionnement. Ces comités étaient très différents en taille mais aussi par leur niveau d'activité. La plupart de ces comités ont cessé d'exister avec les réformes constitutionnelles 1947.

 

 

Les ressources de l'Union ont furent utilisées pour l'administration, pour ses trois comités de recherche (Population et alimentation, Différences de fécondité, de fertilité et de stérilité et Statistiques des races primitives) et pour des subventions de recherche.

 

La seconde guerre mondiale interrupit les activités de l'Union ; ses caractéristiques essentielles furent conservées en dépit des efforts déployés par les nazis pour modifier l'Union à leur image.

 

Après la guerre, le président Adolphe Landry a proposé deux résolutions :

  • l'Union devait devenir plus active ; 
  • l'Union devait être réorganisée afin de fonctionner avec plus d'efficacité.

 

Cela aurait difficile si elle avait continué à être une fédération de comités nationaux, car ceux-ci pouvaient facilement être dominés par des considérations politiques internes et cela aurait discrédité l'Union en raison du manque de rigueur scientifique dans leur travail.

 

Il a été décidé que l'Union devienne une association de membres individuels au cours de l'assemblée délibérante qui s'est tenue à Washington du 6 au 11 novembre 1947 (décision ratifiée par scrutin postal en 1948). La première liste de membres comprenait 147 membres provenant de 32 pays.

 

Depuis sa réorganisation en 1947 sous le nom d'Union internationale pour l'étude scientifique de la population, le nombre de ses membres n'a cessé de croître et ceux-ci sont à présent répartis dans toutes les régions du monde.

Français
Donate