Vous êtes ici

Share

Séminaire international 


Processus démographiques et reproduction sociale dans la longue durée

 Paris, France, 27-28 août 2020

 

 

Organisé par le Comité scientifique de l'UIESP de démographie historique, en collaboration avec l'Institut national d'études démographiques (INED).

 

Comité d'organisation : Hao Dong (Peking University); Martin Dribe (Lund University); Lionel Kesztenbaum (Institut national d'études démographiques - INED).



APPEL A COMMUNICATIONS

 

 

Date limite de soumission : 15 mars 2020

 

Téléchargez l'appel à communications en PDF 

 

 

Les années récentes ont vu une recrudescence des recherches en sciences sociales sur les inégalités et sur la mobilité sociale. Cela a contribué à l'émergence de nouvelles thématiques et questions de recherche, comme la mobilité multi-générationnelle (c'est-à-dire trois générations et plus) ou le rôle de la parenté élargie dans la mobilité, et favorisé le développement de méthodes d’analyse innovantes. Si l'accent a été mis principalement sur la transmission intergénérationnelle de position socioéconomique (revenu, richesse, profession, etc.), nos connaissances sur les mécanismes de reproduction sociale restent limitées. En particulier, une grande partie des travaux actuels ne traitent pas du rôle des processus démographiques et des énormes changements qu'ils ont subis au cours des derniers siècles dans la reproduction sociale. Des recherches de ce type – reliant les processus démographiques et socioéconomiques d'un point de vue longitudinal et comparatif – permettent d’améliorer notre compréhension des déterminants des inégalités socioéconomiques et de leur évolution dans la longue durée.

 

Ce séminaire a pour objectif de confronter des recherches examinant comment les comportements démographiques et la transmission intergénérationnelle de la position socioéconomique interagissent pour façonner l'inégalité au fil du temps. Les discussions porteront sur la circulation des familles entre les différentes strates sociales au cours du temps, en s’appuyant sur différents indicateurs de position sociale, comme la profession ou le revenu, mais aussi l'instruction ou la propriété foncière. En particulier, nous accueillerons favorablement des contributions traitant de la façon dont les différences de comportements démographiques liées au statut socioéconomique jouent sur la transmission intergénérationnelle de ce statut et pèsent sur l’évolution des inégalités. Par exemple, des différences de fécondité selon le groupe social peuvent contribuer au maintien des inégalités en réduisant la dilution des ressources familiales à travers les générations, pour les familles les plus aisées, si, comme il est souvent supposé, il existe un arbitrage « quantité-qualité ». À l’inverse, des différences socioéconomiques dans la reproduction peuvent également contribuer à accroitre la mobilité intergénérationnelle dans le cas où les membres de familles à statut élevé sont plus susceptibles de se marier, ont davantage d'enfants et partagent leurs ressources entre leurs enfants.

 

Nous attendons des propositions qui traitent de la reproduction sociale dans une perspective historique ou dans la durée et interdisciplinaire. Les objectifs du séminaire sont de faire le point sur l'état de la recherche sur la mobilité sociale et d'aider à développer des partenariats et de futurs travaux comparatifs. En particulier, nous espérons susciter des contributions d’historiens portant sur les pays non occidentaux ou portant sur des périodes historiques anciennes.

 

Le séminaire se tiendra à l'INED sur le Campus Condorcet à Paris

 

Soumissions en ligne :

Le Comité scientifique de l'UIESP de démographie historique invite les chercheurs dans le domaine à soumettre en ligne avant le 15 mars 2020 un court résumé de 200 mots ET un résumé long (2 à 4 pages, y compris les tableaux) ou un article complet non publié. Pour soumettre une proposition de communication, veuillez compléter le FORMULAIRE DE SOUMISSION EN LIGNE.

 

Les résumés et les textes doivent être soumis en anglais, qui sera la langue de travail du séminaire.

 

Le séminaire sera limité à une vingtaine de communications. Les contributions doivent être soumises par l'auteur qui participera au séminaire. Si l'article est co-écrit, veuillez inclure les noms de vos co-auteurs dans votre formulaire de soumission (dans l'ordre approprié).

 

Les candidats seront informés de l'acceptation de la communication avant le 3 avril 2020. Les auteurs des communications acceptées devront soumettre un texte complet avant le 1er août 2020.

 

Le financement disponible pour le séminaire est limité. Des efforts sont en cours pour lever des fonds supplémentaires, mais le résultat est à ce stade incertain. Les participants sont donc encouragés à rechercher leur propre financement pour couvrir le coût de leur participation au séminaire. S'il est disponible, le financement sera limité aux membres de l'UIESP à jour de leur cotisation et sera subordonné à la soumission d'un document complet de qualité acceptable avant la date limite de soumission des communications.

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter l'organisateur du séminaire Lionel Kesztenbaum.

 

 


Comité scientifique de l'UIESP de démographie historique :

Président : Martin Dribe (Lund University, Sweden) 

Membres : Lisa Dillon (Université de Montréal, Canada), Hao Dong (Peking University, Chine), J. David Hacker (University of Minnesota, Etats-Unis), Lionel Kesztenbaum (Institut national d’études démographiques, INED, France), Ana Silvia Volpi Scott (Universidade Estadual de Campinas, UNICAMP, Brésil) et Sarah Walters (London School of Hygiene and Tropical Medicine, Royaume-Uni)

Donate