Vous êtes ici

Share

Réunion du Conseil de l'UIESP de 2015

Le Cap, Afrique du Sud, 30 mars et 2 avril 2015 


par France Meslé, Secrétaire générale et Trésorière de l'UIESP

 

La réunion annuelle du Conseil de l'Union s'est tenue les 30 mars et 2 avril 2015 au Cap (Afrique du Sud). Ces deux journées encadraient celles consacrées à la tenue de la première réunion du Comité international d’organisation (CIO) du prochain Congrès, prévu en octobre 2017 au Cap (voir compte-rendu).  Il n’a pas été facile de trouver une date de réunion qui convienne à tous les membres, compte tenu de la contrainte de tenir au même moment la réunion du CIO. Finalement 9 membres sur 13 ont pu faire le voyage et participer à cette réunion. Moment important de la vie de notre association, le Bureau rend compte à cette occasion des activités de l’année (voir Rapport annuel) et sollicite l’avis des membres du Conseil sur les nouvelles orientations. Le Conseil valide les comptes et décide des priorités budgétaires. Bien que largement préparée en amont par des consultations régulières des membres du Conseil sur différents points (pré-sélection des séances pour le prochain congrès, élection du Lauréat 2015, enquête sur les orientations stratégiques, validation de nouveaux comités scientifiques), cette réunion avait cette année encore un ordre du jour très fourni, témoignant du dynamisme de l’UIESP. 

 

 

Au menu de la première journée, figurait en premier lieu la préparation du CIO des deux jours suivants. Il fallait en particulier se mettre d’accord sur la liste des séances qui serait proposée à la discussion le lendemain.  Plus de 164 propositions avaient été reçues à la suite de l’appel lancé à l’automne 2014. Ce n’est pas un exercice facile de choisir les sujets finalement retenus, en assurant la couverture de l’ensemble des champs de recherche et en veillant à une répartition géographique équilibrée des organisateurs. Dans les semaines précédentes, les membres du Conseil, répartis en petits groupes par grands thèmes, avaient effectué une pré-sélection sur laquelle nous nous sommes appuyés pour établir une première liste. Pour ce faire la complémentarité des membres du Conseil tant en expertise qu’en représentation géographique est une grande richesse et a permis de remettre une copie déjà bien élaborée au CIO qui bien sûr l’a enrichie et modifiée après de nouveaux débats (voir compte-rendu du CIO). Nous avons également décidé du montant des droits d’inscription au Congrès et porté ces derniers à 400 € pour les membres réguliers et à 150 € pour les étudiants, restant en deçà des tarifs pratiqués par les grandes associations de façon à ne pas limiter la participation au Congrès pour des raisons financières, en particulier pour les étudiants. Lors de la deuxième journée de réunion, après le CIO, le Conseil s’est félicité de la bonne ambiance dans lequel la première réunion du CIO s’était tenue et a souligné la motivation et le dynamisme de nos partenaires sud-africains. Au-delà des décisions prises, ce premier contact a permis de nouer des relations solides qui permettront d’assurer en bonne entente la préparation du Congrès. 

 

La matinée de la deuxième journée a été essentiellement consacrée à un brainstorming sur un nouveau plan stratégique pour l’UIESP. La Présidente, Anastasia Gage, a en effet à cœur de débattre avec le Conseil des nouvelles orientations qui pourraient être impulsées durant son mandat. Grâce à une enquête SWOT conçue par Mary Ellen Zuppan, les membres du Conseil ont pu lister les forces et les faiblesses de notre association et proposer des pistes pour pallier ces dernières. Tous se sont accordés pour reconnaître à l’UIESP de grandes capacités d’animation des réseaux de recherche démographique et une grande efficacité dans le soutien à la formation et à la recherche dans les pays les moins riches, et pour constater des performances plus modestes dans la capacité de l’association à défendre l’intérêt des sciences de la population auprès des décideurs et plus généralement à valoriser les résultats auprès d’un large public. À partir de ce constat, il n’est toutefois pas facile de définir une ligne d’action qui recueille un consensus mais les membres du Conseil ont insisté sur l’importance  de renforcer les liens avec les membres de l’association. Les premières discussions ont abouti à différentes pistes que le Bureau et le Secrétariat vont explorer : plus grande présence sur les réseaux sociaux (compte Twitter et page Facebook), dissémination plus large des résultats des comités scientifiques, participation active aux conférences régionales, réalisation d’interviews d’experts en vidéo, accès libre au répertoire des membres. Toutes ces propositions visent en premier lieu à enrichir l’information délivrée à nos membres qui pourront ainsi ensuite davantage contribuer à une meilleure visibilité des activités de l’UIESP auprès de leurs propres réseaux.

 

Le Conseil souhaite renforcer les interactions entre l’UIESP et les associations régionales de population. Pour ce faire un « coin des associations régionales » vient d’être créé sur la page d’accueil du site web. Le Conseil a recommandé à l’UIESP d’être présente dans toutes les conférences régionales en proposant d’organiser une séance et en diffusant des informations sur ses activités sur un stand (qui pourra être partagé avec les autres associations).  Ces recommandations ont été pleinement suivies à la récente réunion annuelle de la PAA.  

 

Dans les derniers mois, l’UIESP s’est largement impliquée dans la réflexion sur la révolution des données, en permettant aux démographes de se positionner par rapport à cette nouvelle ligne d’action lancée en 2013 par un groupe d’experts des Nations Unies et visant à améliorer notablement la qualité, la quantité et l’accessibilité des données sur lesquelles peuvent s’appuyer les politiques de développement. Tom LeGrand et Tom Moultrie, membres du Conseil, ont animé différentes activités avec le soutien logistique du Secrétariat et grâce à un financement dédié de la Fondation Hewlett (voir la page web « Démographie et Révolution des données »). Le Conseil a vivement encouragé la poursuite des activités dans ce domaine et s’est félicité de la création de deux nouveaux comités en lien direct : le premier sur les big data et le second sur les statistiques d’état-civil

 

Le Conseil a également validé un projet de journal en ligne porté par Gustavo de Santis. Il s’agit de publier de courts articles à destination des décideurs, journalistes et public averti portant sur les enjeux démographiques actuels ou valorisant des travaux de recherche. Le premier numéro devrait être en ligne début novembre 2015. Les membres de l’UIESP seront prochainement appelés à contribuer à cette publication.

 

Bien d’autres sujets ont été abordés lors de cette première réunion : discussions sur le choix du logiciel à utiliser pour le prochain Congrès, sur les comptes financiers 2014 et sur une réorganisation des réserves (formellement approuvés depuis par correspondance), approbation du budget prévisionnel 2015, recherche de financeurs potentiels.

 

Enfin le Conseil a chaudement remercié Fabienne Feuillade, responsable financière et administrative, qui a décidé, après 11 années de bons et loyaux services, de quitter le secrétariat de l’UIESP pour s’ouvrir de nouvelles perspectives de carrière. Tous les membres ont reconnu la très grande qualité et rigueur du travail de Fabienne et lui ont souhaité bonne chance dans la nouvelle orientation de sa vie professionnelle.

 

Voir aussi le Rapport annuel 2014.

 

 

Français
Donate