Vous êtes ici

Share

 

Séminaire de l’UIESP sur les différences de vulnérabilité démographique aux catastrophes naturelles dans un contexte d'adaptation au changement climatique

Kao Lak, Phang Nga, Thaïlande, 23-25 avril 2014


Ce second séminaire parrainé par le Comité de l'UIESP sur les changements climatiques a été organisé conjointement par le College of Population Studies, Chulalongkorn University, Bangkok, et le Wittgenstein Centre for Demography and Human Capital (IIASA, VID/ÖAW and WU) (WIC), Vienne. Le séminaire s’est tenu à Kao Lak, Phang Nga, en Thaïlande sur deux jours et demi du 23 au 25 avril 2014. 

 

Wolfgang Lutz, membre du Comité de l'UIESP sur les changements climatiques et Directeur du Wittgenstein Centre for Demography (WIC), et Raya Muttarak, chercheuse au WIC, étaient les responsables scientifiques du séminaire.

 

Au total, le séminaire a compté 42 participants, principalement des chercheurs et des doctorants du monde entier ainsi que les trois acteurs locaux participant à la table ronde.

 

 

 

 

L'objectif principal du séminaire était de réunir des chercheurs travaillant au croisement des dynamiques démographiques, des réponses aux catastrophes naturelles et de l'adaptation au changement climatique afin de renforcer l'utilisation d’outils d'analyse démographique pour l'étude des différences démographiques et socio-économiques dans les domaines du risque, de la vulnérabilité et du changement climatique. 

 

Le programme du séminaire était organisé autour de quatre thèmes de recherche :

 

  • les différences d’impact des catastrophes naturelles sur la mortalité, les pertes, les dommages et la récupération 
  • les différences de stratégie d'adaptation, y compris l’émigration
  • des études de cas sur les différences de vulnérabilité et la meilleure façon de se préparer aux changements environnementaux en Thaïlande 
  • la vulnérabilité et l'évaluation des risques : niveaux micro et macro et projections

 

La première journée a traité des conséquences des catastrophes naturelles et des changements climatiques, de leur répartition inégale entre sous-groupes de population et des différentes stratégies d'adaptation selon les caractéristiques démographiques. Le lendemain a été consacré à des études de cas sur les différences de vulnérabilité dans les zones côtières thaïlandaises, avec notamment une table ronde réunissant des acteurs locaux. Les trois dernières séances ont porté sur l’évaluation de la vulnérabilité et des risques aux niveaux micro et macro, dans une perspective comparative, et sur des projections de la vulnérabilité tenant compte des changements dans la répartition du capital humain.

 

Les communications présentées au séminaire ont fourni des données empiriques sur les différences de vulnérabilité : l’impact des aléas naturels ainsi que les réponses, les stratégies d'adaptation et la récupération varient en fonction des caractéristiques démographiques (âge, sexe, niveau d'instruction, situation géographique) à tous les niveaux d'analyse ¬ individus, ménages, communauté et à l'échelle mondiale. Le séminaire a ainsi pu établir une plate-forme d'échange d'expertises et de connaissances pour les chercheurs en sciences sociales  travaillant sur la question de la vulnérabilité et des changements climatiques. 

 

 

Les discussions ont abouti à un consensus sur le fait que les caractéristiques démographiques devraient être intégrées dans l'évaluation géographique de la vulnérabilité (c'est-à-dire prendre en compte à la fois qui vous êtes et où vous êtes), et que les index de vulnérabilité doivent être validés à partir de l'expérience réelle des catastrophes naturelles. Dans le même temps, il est important de tenir compte des caractéristiques géophysiques qui déterminent l'exposition aux risques lorsqu’on enquête sur les différences démographiques de vulnérabilité. 

 

Voir aussi :

 

 

 

Publication : Une sélection de communications présentées lors du séminaire sera publiée dans la revue scientifique Vienna Yearbook of Population Research.

 

Financements : Les organisateurs du séminaire remercient chaleureusement le Conseil européen de la recherche (CER) (convention de subvention ERC-2008-AdG 230195-FutureSoc) et Chula Global Network pour leur soutien financier.

 

© Les photos ci-dessus ont été prises par Andres F. Ignacio


  



Français
Donate