Vous êtes ici

Share
 

Séance de l'UIESP sur Innovations dans les enquêtes longitudinales et transnationales à la 4e Conférence de l'Association asiatique de population (APA).

Shanghai, Chine, 13 juillet 2018

  

A l'invitation de l'Association asiatique de population, l'UIESP a organisé une séance sur les enquêtes transnationales et longitudinales, qui sont une source importante de micro-données pour les recherches sur la population, fournissant des informations précieuses sur les changements de comportement démographique au fil du temps et à travers les pays. La séance, organisée et présidée par Nico van Nimwegen, secrétaire général de l'UIESP, rassemblait des intervenants exploitant de grandes enquêtes en Chine, en Inde, en Indonésie et une enquête transnationale mondiale

 

Les enquêtes transnationales et longitudinales évoluent rapidement grâce aux dernières technologies innovantes. Celles-ci permettent, par exemple, de mener simultanément des enquêtes comparatives dans plusieurs pays, de couvrir des structures familiales complexes ou des zones éloignées qui étaient auparavant difficiles à capturer ou d'inclure de nouvelles sources d'informations telles que des bio-marqueurs. Dans le domaine spécifique de la démographie sociale, il existe un éventail toujours croissant d'innovations qui permettent également d'intégrer les technologies Big Data et l'internet dans les processus d'enquête traditionnels, tels que les applications pour téléphones ou appareils portables qui mesurent des concepts comme la santé et l'emploi du temps.

 

 

L'étude de panel sur la famille en Chine a été introduite par Yan Sun (Centre de recherche sociale / Institut des sciences sociales, Université de Pékin). Le China Family Panel Studies  (CFPS) est un projet national d’enquête sociale générale longitudinale. En collectant des données à trois niveaux (individuel, familial et communautaire), le projet vise à documenter les changements dans la société, l’économie, la population, l’éducation et la santé en Chine ainsi qu’à fournir des données pour la recherche universitaire et l’analyse des politiques publiques.

La présentation a porté sur les innovations visant à améliorer la couverture des migrants, y compris l’adoption d’un calendrier des événements pour recueillir l’histoire résidentielle des migrants. La collecte séquentielle de données en mode mixte a été appliquée en réponse à l'augmentation des échantillons de migrants dans les CFPS.

 

L’Enquête sur le développement humain en Inde a été présentée par Sonalde Desai, professeure de sociologie (Université du Maryland et membre associée du Conseil national de la recherche économique appliquée, New Delhi) et Debasis Barik (membre associé du Conseil national de recherche économique appliquée, New Delhi). L’Enquête sur le développement humain en Inde comprend plus de 40 000 ménages couvrant à la fois les zones urbaines et les zones rurales. La première vague de l'IHDS a été administrée en 2004-2005, la deuxième vague en 2011-2012 et une troisième est prévue pour 2019-2020.

.

 

 

Au cours de cette longue période, les ménages ont tendance à se diviser et à se recombiner, créant ainsi des relations familiales complexes. De plus, les normes concernant l'exogamie conjugale conduisent à ce qu'une grande partie des jeunes femmes de l'échantillon quittent leur village natal pour se marier en dehors du village. La présentation a porté sur les défis liés au maintien des panels de ménages dans des échantillons présentant une migration sélective selon le sexe.

 

Malheureusement, la présentation de l’enquête indonésienne sur la vie familiale (IFLS) par Firman Witoelar (Rand Corporation), qui porte sur l’utilisation des taches de sang séché dans les enquêtes longitudinales, a dû être annulée. L'enquête sur la vie familiale en Indonésie (IFLS) est une enquête par panel menée auprès de ménages et de communautés en 1993, 1997, 2000, 2007 et 2014. L'IFLS a recueilli des échantillons de sang depuis la vague 2 en 1997. ). En 2000, l'IFLS a commencé à collecter des échantillons de gouttes de sang séché démontrant que le prélèvement d'échantillons de sang pouvait être effectué avec succès dans une enquête démographique à grande échelle.

 

L'enquête Generations & Gender Survey (GGS) a été présentée par Tom Emery (Institut interdisciplinaire néerlandais de démographie NIDI et Université Erasmus de Rotterdam), qui s'est concentré sur l'utilisation de la collecte de données en ligne dans les enquêtes longitudinales. L’enquête Generations & Gender Survey est une vaste enquête transnationale axée sur le comportement démographique et la dynamique familiale ( www.ggp-i.org). En 2020, une nouvelle série de sondages sera menée dans le monde entier. En préparation de cela, le GGS a mené une expérience sur le terrain en utilisant un framework P2P (Push To Web) qui encourage les utilisateurs à remplir le questionnaire GGS online (CAWI) plutôt que par un entretien en face à face (F2F). Cette expérience a été menée dans trois pays: la Croatie, l'Allemagne et le Portugal, des pays ayant des bases de sondage et des accès à l'internet très différents.

 

 

Discussion

Lors de la discussion générale, il a été souligné que les enquêtes longitudinales sont des outils essentiels pour les recherches sur la population, fournissant des informations essentielles sur la dynamique du comportement démographique et l’évolution démographique. Il est clair que ces outils peuvent être appliqués avec succès dans des contextes plus ou moins développés et dans une grande variété de cadres culturels. L'introduction de nouvelles techniques dans ces enquêtes longitudinales, y compris les bio-marqueurs et les données du Web, les rend encore plus précieux lorsque les chercheurs du monde entier s'adaptent à un environnement de données en constante évolution. Les problèmes courants abordés comprenaient les taux de réponse et la maintenance des panels, ainsi que le stockage et l’accessibilité des données.

Une conclusion importante a été qu'une organisation professionnelle telle que l'UIESP serait une plate-forme idéale pour que les chercheurs travaillant sur des données longitudinales dans le domaine de la population échangent des informations et partagent les meilleures pratiques. Le président a indiqué qu'un groupe d'experts de l'UIESP constituerait un cadre idéal pour lancer une telle initiative et a encouragé les participants à proposer un tel groupe.

Français
Donate