Vous êtes ici

Share

Séminaire de l'UIESP sur les déterminants en début de vie de la situation professionnelle et de la santé à l’âge adulte

Lund, Suède, 20-21 octobre 2014


Organisé par le Comité scientifique de l'UIESP sur les Trajectoires de santé

 

Président : Mikko Myrskylä (London School of Economics and Political Science)

Membres : Tommy Bengtsson (Lund University), Alain Gagnon (Université de Montréal), Ke Shen (Fudan University, Shanghai), Gerard Van Den Berg (University of Mannheim), Ken Smith (University of Utah).

 

Ce séminaire , organisé par le Comité scientifique de l'UIESP sur les Trajectoires de santé, en collaboration avec le Centre for Economic Demography, School of Economics and Management, Lund University, s’est tenu à Lund, en Suède, les 20 et 21 octobre 2014.

 

Il a réuni 20 chercheurs travaillant à la croisée des questions de marché du travail, de retraite et de santé pour tenter de mettre à jour les événements du  parcours de vie qui influencent la performance sur le marché du travail et la santé aux âges élevés. Dix communications ont été présentées. La priorité a été donnée aux contributions fondées sur des données prospectives permettant une analyse du vieillissement en mauvaise santé  qui prenne en compte l’intégralité du parcours de vie.

 

La situation professionnelle, la maladie et une mort précoce sont déterminées non seulement par les modes de vie et les conditions de travail mais aussi par des facteurs agissant plus tôt dans la vie,  pouvant remonter au stade fœtal ou même à des événements ayant affecté la génération des parents ou des grands-parents. Parmi les événements survenus  à des périodes sensibles en tout début de  vie qui pèsent ultérieurement sur le développement cognitif, la performance sur le marché du travail et la santé, on peut citer les problèmes de santé maternelle au cours de la grossesse, l'alimentation et les maladies, notamment infectieuses et épidémiques, durant la petite enfance. Parmi les risques qui s'accumulent au cours de la vie, on peut citer l'exposition à la pollution, le tabagisme et d'autres modes de vie insalubres. Les voies menant de ces conditions défavorables durant la petite enfance à la pauvreté et la mauvaise santé à l’âge adulte peuvent être soit directes, par le biais des dommages permanents mais latents qui se manifestent plus tard dans la vie, ou indirectes, par l'intermédiaire de la réussite scolaire ou du niveau des revenus, du mode de vie, du comportement procréatif, etc. Certains effets peuvent être atténués, par exemple au moyen d'interventions politiques, tandis que d'autres ne le peuvent pas. Par conséquent, lors de l'analyse des conditions de santé et de la performance sur le marché du travail pour les personnes âgées de 50 ans et plus, l’attention ne doit pas seulement porter sur les conditions et les modes de vie actuels mais aussi sur les conditions au cours de toute la vie, en commençant dès la petite enfance.

 

Plusieurs types de problèmes ont été abordés tout au long du séminaire et au cours de la dernière séance de synthèse. Parmi ceux-ci, on peut citer l’exposition à des conditions défavorables in utero et/ou durant les premières années de la vie, l'exposition à la maladie et/ou à la malnutrition, l’importance relative des dommages résiduels et de la sélection, et la distinction entre effets directs et indirects des conditions nocives en début de vie. En outre, les participants ont souligné l'importance de parvenir à une estimation de l'ampleur de l'impact et pas seulement de l'importance relative des facteurs ayant pesé au début de la vie sur les réussites ultérieures. Ils ont également insisté sur l’intérêt  d'utiliser des données prospectives qui couvrent l’ensemble du cycle de vie, depuis la naissance jusqu'à la vieillesse. Enfin, parce que ces ensembles de données couvrent généralement de petites populations, les participants ont souligné l'importance des projets menés en collaboration

 

Voir aussi : Rapport, programme et participants


  

Français
Donate