Vous êtes ici

Share

Réunion du Conseil de l'UIESP

Washington, Etats-Unis, 2-3 avril 2016

 

La réunion annuelle du Conseil de l'Union s'est tenue les samedi 2 et dimanche 3 avril 2016 à Washington D.C, en marge de la réunion annuelle de la Population Association of America (PAA). Le choix de la date et du lieu a ainsi permis de réunir la grande majorité des membres du Conseil en limitant les coûts. Seuls Sureeporn Punpuing et Tom Moultrie n’avaient pas pu faire le déplacement mais ce dernier a participé à une partie de la réunion en liaison vidéo. Mary Ellen Zuppan et Paul Monet, respectivement Directrice exécutive et Directeur exécutif adjoint, assistaient également à la réunion. Le Bureau a rendu compte à cette occasion des activités de l’année et sollicité l’avis des membres du Conseil sur les nouvelles orientations. Le Conseil a validé les comptes et décidé des priorités budgétaires. Comme chaque année, les deux jours de réunion ont été intensifs. À côté des points habituels de l’ordre du jour, deux sujets ont fait l’objet d’une attention particulière : la préparation du prochain Congrès de la population, qui se tiendra au Cap (Afrique du sud) du 29 octobre au 4 novembre 2017, et les perspectives d’avenir de notre association, compte tenu de la difficulté croissante à lever des fonds pour en assurer le bon fonctionnement. 

 

 

L’appel à communications pour le Congrès 2017 a été lancé peu de temps avant la réunion du Conseil. Les brochures disponibles en anglais et en français ont été largement diffusées au stand de l’UIESP pendant la réunion de la PAA. Le site de soumission qui fonctionnera avec le logiciel Confex sera ouvert en septembre 2016 jusqu’au 15 décembre 2016. Les organisateurs de séances et responsables de thèmes sélectionneront communications et posters au cours du premier trimestre 2017. Ils seront épaulés pour ce faire par des relecteurs qui évalueront les soumissions. Cela permettra en particulier d’aider les organisateurs non francophones à mieux apprécier les soumissions en français et d’alléger le travail des responsables de thèmes qui attirent de très grands nombres de soumission. Par ailleurs le Conseil a réfléchi sur les sujets et les formats des séances plénières et des séances invitées, sur la possibilité de demander une participation financière à des organisations qui souhaiteraient organiser une séance pendant le Congrès sur un sujet d’intérêt démographique, et plus largement sur les possibles sponsors d’un tel événement.

 

Avant même la tenue du prochain Congrès, il faut déjà penser à l’organisation du suivant prévu en 2021. Un appel à candidatures a été lancé dans l’espoir d’obtenir des propositions déjà bien élaborées avant la fin 2016. Les membres du Conseil se sont engagés à encourager leurs collègues de différents pays à se lancer dans l’aventure. Un certain nombre de pistes sont en cours d’exploration. Dans les dernières décennies, le Congrès s’est toujours tenu dans un Centre de Conférences, ce qui offre un environnement fonctionnel et adapté mais représente un coût non négligeable d’organisation. Le Conseil s’est montré ouvert à des propositions alternatives : universités, grand hôtel…  

 

Ces deux jours de réunion ont aussi été l’occasion de réfléchir à l’avenir de l’UIESP. Dès l’après-midi du premier jour, les membres du Conseil ont échangé sur la façon de renforcer l’association en fidélisant davantage ses membres et en trouvant de nouvelles sources de financement. En effet, il est devenu de plus en plus difficile d’assurer le fonctionnement courant : d’une part, le nombre de membres diminue nettement entre les Congrès et, d’autre part, les subventions de fonctionnement sont devenues quasiment impossibles à obtenir. Dans les années récentes, l’UIESP a réussi à maintenir ses nombreuses activités grâce à des financements sur projets, notamment pour soutenir la formation démographique en Afrique francophone et pour contribuer à une plus grande implication des démographes dans la Révolution des données. Grâce à une subvention de la Fondation Hewlett, l’UIESP a pu recruter l’agence de conseil Ethicore, qui possède une grande expérience de travail avec des ONG et des associations, pour l’aider dans sa stratégie de communication et de collecte de fonds et dans la conception d’un plan de développement. La matinée du deuxième jour de réunion a donc été consacrée à un échange entre les membres du Conseil et Rachael Clay, notre interlocutrice à Ethicore. Ont ainsi été successivement discutés la vision que chacun des membres du Conseil a de l’UIESP, ses points forts et ses points faibles, les moyens de fidéliser les membres, de trouver d’autres sources de financement, les possibilités de partenariat, notamment avec les associations régionales. En se fondant sur ces échanges approfondis avec le Conseil et sur de nombreux autres documents et discussions avec le Bureau et le secrétariat de l’UIESP, ainsi que plusieurs entretiens avec des bailleurs, Ethicore rendra un rapport en septembre prochain qui aidera le Conseil à définir de nouvelles orientations et à renforcer l’influence de notre organisation, sans renoncer aux activités traditionnelles et toujours appréciées, comme l’organisation d’un Congrès à large portée internationale ou le soutien à ses comités scientifiques. 

 

La réunion du Conseil a aussi été l’occasion de rendre compte des nombreuses activités développées au cours de l’année 2015 par le Bureau et le secrétariat :

 

  • Lancement du magazine en ligne N-IUSSP qui publie un article hebdomadaire à destination des décideurs, journalistes et public averti portant sur les enjeux démographiques actuels ou valorisant des travaux de recherche; 
  • création d’un compte Twitter et d’une page Facebook;
  • organisation de séances-débats sur la révolution des données à la réunion annuelle de la PAA 2015 et à la 7e Conférence africaine de population en décembre 2015 à Pretoria;
  • organisation de plusieurs ateliers de formation en Afrique francophone;
  • accompagnement de l’activité des comités scientifiques.

 

Enfin, le Conseil a commissionné un petit groupe en son sein pour travailler à une révision des statuts de l’association. Il s’agit essentiellement de toiletter le texte et de l’adapter aux nouvelles pratiques de communication. Les amendements seront soumis au vote des membres de l’UIESP en 2017. 

  

Français
Donate