Vous êtes ici

Share

Atelier de formation sur Médias sociaux et méthodes démographiques

Washington, Etats-Unis, 30 mars 2016 

 

Le Comité scientifique de l’UIESP sur Big Data et processus démographiques a organisé un atelier de formation sur Médias sociaux et méthodes démographiques à la réunion annuelle de la Population Association of America (PAA). Cet atelier était financé par une subvention de la Fondation William et Flora Hewlett à l’UIESP et à la PAA pour encourager la participation des démographes à la Révolution des données. L’atelier d’une demi-journée, tenu à Washington le 30 mars dernier, était consacré à l’accès aux données issues des médias sociaux et à leur analyse grâce à des méthodes démographiques. Il consistait en une introduction à certains outils comme les Interfaces de programmation applicatives (API pour Application Programming Interfaces) qui permettent de recueillir des données issues des médias sociaux (comme Twitter et Facebook), et en une présentation d’exemples de méthodes démographiques pouvant être utilisées pour exploiter ces données.

 

 

Dans la première partie de l’atelier, Emilio Zagheni a introduit les outils permettant de recueillir les données venant des médias sociaux et d’extraire les caractéristiques démographiques à partir des photos des profils (comme Face++ API). Charles Lanfear et Kivan Polimis ont ensuite présenté une série de tutoriels pratiques (comme Twitter Streaming API et Facebook Pages API). Les participants ont eux-mêmes appliqué ces outils sur leurs ordinateurs personnels, en utilisant le logiciel R et des tableaux de données préparés à l’avance, mais aussi des données recueillies en temps réel pendant l’atelier. Après avoir montré comment accéder aux API et réunir des données, les intervenants ont présenté des exemples simples du type d’analyses qui peuvent en être faites : a) construction d’un index simple de mots-clés positifs et négatifs à partir des Tweets de la région métropolitaine de Washington contenant les hashtags liés à des hommes politiques (par exemple #donaldtrump et #berniesanders); b) génération d’une carte du réseau des individus qui « ont aimé » ou commenté les pages Facebook de différentes célébrités ; c) estimation des âges, sexe et race des personnes utilisant les photos de leur profils . Les codes R des tutoriels sont disponibles ici : http://bit.ly/SMDM_PAA2016.

 

 

Pour favoriser la communication et l’interaction entre les chercheurs et les étudiants intéressés par le champ émergent de la démographie numérique, la seconde partie de l’atelier était consacrée à des présentations de travaux de recherche dans le domaine. Certains intervenants ont offert une vue plus théorique de la relation entre les sources de données numériques et les données et techniques démographiques traditionnelles. Emilio Zagheni a montré comment l’ensemble de tous les utilisateurs Twitter peut être étudié comme une population (avec des “naissances” quand les utilisateurs s’enregistrent et des “décès” quand ils deviennent inactifs) en lui appliquant des modèles standard de croissance de la population. Emmanuel Letouzé a passé en revue les méthodes de correction des biais d’échantillonnage et montré le besoin de les affiner afin de mieux connaître les Big data et de les utiliser pour en tirer des indicateurs de développement. Nina Cesare a discuté les différentes méthodes, applications et défis rencontrés quand on veut faire de la recherche sociologique à partir de Twitter. Guy Abel a visualisé des réseaux de collaboration scientifique à partir des communications présentées aux Conférences européennes de la population. Francesco Billari a montré comment les choix de fécondité peuvent être affectés par Internet. Elizabeth Bruch a présenté ses travaux sur l’identification de règles de décision à partir de données de sites de rencontre en ligne.

 

Avec environ 150 participants issus de diverses disciplines, comprenant la démographie, la sociologie, l’informatique et l’économie, de nombreuses questions et des conversations stimulantes ont suivi les tutoriels et les exposés. Une liste de diffusion (digital-demog@u.washington.edu) a été créée à l’issue de l’atelier pour faciliter la communication entre les chercheurs intéressés aux données du Web, aux médias sociaux et à la démographie. Tous ceux qui souhaitent rejoindre la liste de diffusion peuvent le faire en suivant les instructions données ici : https://mailman1.u.washington.edu/mailman/listinfo/digital-demog.

 

Voir aussi : 


Des ateliers de formation similaires seront organisés à la prochaine Conférence européenne de la population à Mayence (Allemagne) en août 2016 (inscriptions ici) et à la conférence latino-américaine ALAP/ABEP à Foz de Iguaçu (Brésil) en octobre 2016.

 

 

 

 

 

 

Français
Donate