Vous êtes ici

Share

Atelier sur la recherche démographique à partir des données du Web et des médias sociaux

Munich, Allemagne, 11 juin 2019

 

Organisateurs: Sofia Gil-Clavel, Diego Alburez-Gutierrez, and Emilio Zagheni (Max Planck Institute for Demographic Research).

L'Atelier sur la recherche démographique à partir des données du Web et des médias sociaux a été organisé par le  Max Planck Institute for Demographic Research (MPIDR) en collaboration avec le Comité scientifique de l’UIESP sur la démographie numériquey et s'est tenu à l'École bavaroise de politique publique (Université technique de Munich-TUM, Allemagne) le 11 juin 2019, juste avant la  113e Conférence internationale AAAI sur le Web et les médias sociaux (ICWSM-2019). L'objectif de cet atelier était de réunir des chercheurs en sciences sociales et en informatique pour favoriser la collaboration interdisciplinaire. Il s'agissait du 4e atelier consécutif organisé à l'ICWSM autour du thème de la démographie et des médias sociaux. La présence régulière des démographes à l'ICWSM témoigne aussi bien de l'importance des études sur les médias sociaux pour la communauté démographique que de l'engagement des démographes dans les recherches sur le Web et les médias sociaux et leurs implications sociétales.

 

 

 

La diffusion d'Internet et des communautés en ligne offre des possibilités sans précédent pour étudier les éléments de la dynamique de la population mondiale, comme la fécondité, la mortalité, la migration et la santé. Les internautes ne laissent pas seulement des « traces numériques » de leur existence - le monde en ligne influence également leur comportement, des décisions quotidiennes (comme les modes de déplacement et les interactions familiales) aux grands événements de la vie (comme un accouchement et une migration). Les spécialistes de l’informatique appliquée aux sciences sociales utilisent depuis longtemps des méthodologies et des sources de données novatrices pour étudier les phénomènes sociaux, mais la démographie a été lente à intégrer des approches numériques, en dépit du fait qu’elle est une discipline historiquement axée sur les données. C’est seulement récemment que les démographes sont entrés dans le « domaine numérique », mais la collaboration entre les démographes et les spécialistes du numérique reste limitée. Cet atelier visait à favoriser le dialogue et l'échange de connaissances entre ces deux communautés en mettant l'accent sur les applications et les implications des données issues du Web et des médias sociaux pour la recherche démographique.

 

L'atelier a réuni 29 chercheurs de différentes disciplines qui étudient les données numériques à des fins différentes. Les participants à l'atelier ont interagi les uns avec les autres grâce à une combinaison de présentations et d'activités interactives. En plus des présentations courtes (10 minutes) et longues (15 minutes), suivies de 5 minutes de questions-réponses, le programme comprenait deux conférences d'ouverture, prononcées par Yelena Mejova (responsable de la recherche à la Fondation ISI à Turin, Italie) et par Maria Sironi ( Professeure agrégée au Département de sciences sociales de l'University College de Londres). L'atelier interactif s’est organisé autour de plusieurs activités de groupe distrayantes : «Speed dating for ideas» (pour faire connaissance); « Accès aux données en ligne, confidentialité et utilisation » (une série de mini-panels); ' Name-dropping' (imaginer des titres de papier pour des collaborations potentielles); et «Travailler avec votre homologue académique» (en clôture).

 

Une évaluation en ligne effectuée après l'atelier a montré que les participants ont trouvé l'événement agréable et utile pour le réseautage. En particulier, ils ont apprécié les activités interactives, mais auraient préféré moins de présentations. Ces recommandations seront prises en considération pour une prochaine édition de l'atelier.

.

 

Voir aussi:


 

 

Français
Donate