Vous êtes ici

Share
 

8ème Conférence Africaine de la Population

Entebbe, Ouganda, 18-22 novembre 2019

 

L'Union pour l’étude de la population africaine (UEPA) a organisé sa 8e Conférence africaine sur la population à l'Imperial Resort Beach Hotel à Entebbe (Ouganda) du 18 au 22 novembre 2019. Le thème de la conférence était « S’appuyer sur le potentiel de la population pour accélérer le développement durable en Afrique : 25 ans après Le Caire et au-delà ». La conférence a réuni plus de 800 participants. Le programme scientifique comprenait 480 présentations orales dans 153 séances formelles et 289 posters, 4 réunions parallèles et 6 séances de formation.

 

Temps forts de la conférence

 

Samuel Nii Ardey Codjoe, Président de l'UEPA, Natalia Kanem, Directrice exécutive de l'UNFPA, et Ruhakana Rugunda, le Premier ministre ougandais, ont ouvert la Conférence. Chacun d’eux a commenté à sa manière le thème de la Conférence. Samuel Codjoe a résumé les réalisations de l'Afrique qui ont amélioré certains indicateurs de population et de santé depuis la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) de 1994, tout en évoquant les défis qui attendent les gouvernements africains pour mettre en œuvre des politiques visant à garantir que «la croissance, la structure et la répartition de la population africaine ne sapent pas les efforts pour réduire la pauvreté, assurer la sécurité alimentaire et, en fin de compte, réaliser les ODD ». Le président Codjoe a également eu le plaisir d'annoncer que, grâce à une gestion prudente au cours de sa présidence, l'UEPA était désormais financièrement solide et de nouveau attractive pour les bailleurs de fonds, présageant à l'avenir une organisation plus active sous la direction du nouveau Président, Donatien Beguy.  

 

Le discours de la Directrice de l'UNFPA, Natalia Kanem, a fait écho à l'après-Caire et à la récente conférence de la CIPD + 30 de Nairobi. Elle a réitéré l'engagement de l'UNFPA pour la recherche sur la population et l’amélioration des données démographiques nécessaires pour comprendre et relever les défis démographiques auxquels le continent est confronté, qu'il s'agisse d'une fécondité élevée, d'une urbanisation rapid, du vieillissement ou des migrations. Elle a souligné que de nouvelles données seront nécessaires pour mesurer l'avancement des ODD, en particulier des données désagrégées au niveau local pour mesurer les différences liées au genre, au statut social ou au handicap, etc. afin de s'assurer que personne n'est laissé pour compte. Le travail des chercheurs dans le domaine de la population est crucial pour ce faire.

 

Les comités de l'UIESP ont organisé 4 séances dans le programme scientifique :

 

  • Le comité « Approches et méthodes démographiques pour renforcer les systèmes d'enregistrement et de statistiques de l’état civil » a organisé une séance sur les « Nouveaux défis pour l’enregistrement et les statistiques des faits d'état civil en Afrique » présidée par Karen Carter qui a suscité une discussion stimulante sur la croissance des systèmes nationaux d'identification. (lire ici)

 

  • Le comité « Planification familiale, fécondité et développement en milieu urbain » a organisé une séance interactive sur la planification familiale en milieu urbain. Lisez le rapport complet ici, où vous pouvez également accéder à l'enregistrement vidéo de la séance.

 

  • Le comité « Migrations internationales - renforcer les connaissances scientifiques pour asseoir les politiques » a organisé une table ronde sur les « Perspectives et possibilités d'une enquête mondiale sur les migrations », présidée par Mariama Awumbila, avec Ellen Kraly en tant discutante. (lire ici)

 

  • Le comité « Santé reproductive et fécondité des couples » a organisé une séance dans le cadre de l'appel à communications de la conférence sur la santé de la reproduction et la fécondité des couples. La séance était présidée par Visseho Adjiwanou, avec Ambrose Akinlo comme discutant (voir les communications ici).

 

 

En outre, le président de l'UIESP, Tom LeGrand, a prononcé une courte allocution lors de la séance plénière intitulée « Aucune légende urbaine: adopter une vision à long terme des réalités de l'urbanisation en Afrique », dans laquelle il a présenté la croissance rapide des populations urbaines de la région, la centralité des zones urbaines dans la plupart des politiques démographiques et le manque d’attention des spécialistes de la population dans leur recherche pour les spécificités de la vie urbaine. Le comité de l'UIESP sur les théories de la transition contraceptive, financé par la Fondation Bill et Melinda Gates et présidé par John Casterline, a également tenu une première réunion pour organiser les activités à venir. Le Secrétariat de l'UIESP avait un stand d'exposition où l'Appel à communications pour le Congrès international de la population de 2021 a été distribué et où les membres du Conseil de l'UIESP et sa Directrice exécutive ont pu rencontrer d’anciens et de nouveaux membres de l'UIESP de la région, dont beaucoup ont profité de l'occasion pour renouveler leur adhésion ou devenir membre. Enfin, l'Union a financé la participation à la conférence des 15 candidats de la 2e série de bourses de l'UIESP pour des projets sur la planification familiale et la fécondité dans les villes, ainsi qu'un certain nombre d'autres participants présentant dans des séances organisées par l'UIESP.

 

 

Lors de la conférence, les membres de l'UEPA ont élu leur nouveau Conseil pour 2020-2023.  La composition du nouveau conseil a été annoncée lors de la cérémonie de clôture :

 

  • Président : Dr Donatien Beguy
  • Vice-présidente : Prof. Nyovani Janet Madise
  • Secrétaire général : Prof. Jacques BO Emina
  • Trésorier : Dr. Deladem Nai
  • Représentant pour l'Afrique de l'Ouest: Prof. Soura Abdramane
  • Représentant pour l'Afrique centrale : Dr. Franklin Bouba Djourdebbé
  • Représentant pour l'Afrique orientale: Dr. Yovani Lubaale
  • Représentant pour l'Afrique australe : Dr. Leon Swartz
  • Représentant pour l'Afrique du Nord : Prof. Bedrouni Mohammed

 

La Vice-présidente, Nyovani Madise, a présenté les conclusions officielles de la conférence et Samuel Codjoe a transmis la présidence de l'UEPA à son successeur, Donatien Beguy. La conférence s'est terminée par un spectacle de chant et de danse d'une troupe de jeunes danseurs évoquant la nécessité pour les dirigeants africains d'écouter leur jeunesse et de s'attaquer courageusement aux problèmes qui menacent l'avenir du continent.  

 

Félicitations à l'UEPA pour l'organisation d'une conférence particulièrement réussie !  

 

 

 

 

Français
Donate